P-Probs

P-Probs
Le contexte

Pour répondre durablement à l’augmentation de la population mondiale et compte tenu de la pression croissante sur le marché des protéines, l'agro-industrie tend à diversifier ses sources d’approvisionnement en protéines. Les protéines végétales sont attractives mais elles sont affublées d’une faible valeur nutritionnelle qui freine leur utilisation. Pourtant la combinaison de différentes protéines végétales  - de diverses natures (globulines/albumines/gluténines) et origines (céréales/ légumineuses/graines oléagineuses) - peut constituer des mélanges présentant une composition en acides aminés adéquate, incorporables dans des matrices alimentaires et assurant une bonne biodisponibilité.

Pour un nombre croissant de ressources végétales (graines oléagineuses, graines protéagineuses, céréales …), des procédés durables d'extraction et de fractionnement des protéines sont en cours de développement. Mais la démonstration claire du potentiel nutritionnel élevé des mélanges de protéines végétales reste à faire.

Les objectifs

L’ambition du projet P-Probs est de développer un mélange de protéines végétales de qualité nutritionnelle optimisée pour ralentir le développement de la sarcopénie (atrophie musculaire liée à l’âge) et du risque cardiométabolique (ensemble de facteurs de risque, dont l’inflammation systémique et vasculaire) chez les personnes âgées. Dans ce contexte, trois acides aminés semblent jouer un rôle majeur : la leucine, qui stimule la synthèse des protéines musculaires ; l’arginine, qui affecte la fonction endothéliale vasculaire et module potentiellement la perfusion en nutriment du muscle ; la cystéine, qui aide à lutter contre le stress oxydatif.

La méthodologie

Une étude à long terme sera menée chez un modèle de rongeur permettra de tester l'efficacité du mélange de protéines. En parallèle, un aliment ‘prototype’, basé sur ce mélange de protéines sera produit puis testé cliniquement.

Durée
36 mois
Budget
NC
Financement
ANR