Floting Route

Le contexte

Dans un contexte de mondialisation des marchés, la filière céréalière française doit maintenir sa compétitivité afin de répondre aux exigences qualitatives de ses clients et aux pressions de ses concurrents internationaux.

Si l’amélioration de la compétitivité de la filière céréalière pourrait passer par une hausse des rendements appuyée notamment par l’agriculture de précision, elle ne pourra se faire sans réduire ses coûts logistiques et en optimisant les flux de céréales. Ainsi, la chaîne logistique dans les entreprises céréalières doit non seulement considérer les aspects environnementaux mais également garantir une exploitation durable et répondre aux normes sur la traçabilité, la qualité, l’hygiène et la sûreté de produits agricoles.

Par ailleurs, le transport représente 27% des émissions de gaz à effet de serre françaises, dont 25% du mode est lié au transport de produits agricoles et agroalimentaires (source : chiffres clés du transport, CGDD, 2015). Au vu de leur poids dans la collecte de céréales en France, l’amélioration de la logistique des coopératives céréalières représente donc un enjeu important pour l’amélioration de leur impact sur l’environnement.

Avec l’apparition des silos de nouvelle génération, connectés informatiquement en réseau, il est désormais possible de gérer en temps réel la collecte et le stockage au niveau logistique (taux de remplissage, allotement, transferts de marchandises …), mais aussi de suivre les critères technologiques et qualitatifs des lots. Grâce aux outils numériques et aux objets connectés, c’est toute la chaîne logistique qui peut être améliorée.

Par ailleurs, il y a encore aujourd’hui un grand nombre de coopératives céréalières qui sont sous-équipées en matière d’outil d’optimisation des flux de céréales et il devient nécessaire pour elles d’améliorer leur logistique afin de réduire leurs coûts dans un contexte de mondialisation et de pression concurrentielle accrue.

Le projet

Le logiciel développé dans le cadre du projet vise à optimiser la chaîne logistique des coopératives céréalières en permettant une meilleure gestion de plusieurs étapes clés de la collecte de céréales.

Il servira dans un premier temps à améliorer la prévision de la collecte de céréales de la coopérative.

Ensuite, il permettra de minimiser l’ensemble des coûts de la chaîne : manutention, énergie nécessaire au traitement des lots, transport sur collecte, transfert, transport sur vente….

L’exploitation du logiciel sera déclinée sous deux modes :

-une « planification » à priori, un plan moisson ;
-un outil de pilotage quotidien dont les données d’entrée seront alimentés tous les jours par le « réalisé » de la veille ainsi que par des informations provenant d’un modèle de prévision de maturation des graines

Le logiciel sera co-conceptualisé en partenariat avec un groupe de coopératives agricoles qui seront impliquées dans le projet au sein d’un comité de pilotage utilisateur.

Durée
18 mois
Financement
Ademe
Services Coop de France