Céréales pérennes

Présentation

Le besoin de diversifier les systèmes céréaliers doit répondre à la double exigence d’une plus grande résilience face aux aléas climatiques et écologiques (ex. populations invasives, érosion et appauvrissement des sols) et d’un maintien de la rentabilité économique des exploitations. Le développement des céréales pérennes, productives deux à trois années consécutives sans être réensemencées, peut contribuer à la diversification des exploitations céréalières ou de polyculture élevage en permettant la combinaison des fonctions de production de grains et de fourrages et l’obtention de services écologiques majeurs (protection/amélioration de la fertilité des sols, amélioration de l’utilisation des ressources minérales et hydriques, maitrise des adventices). Les cultures annuelles allouent une partie importante de leurs photosynthétats pour la reproduction alors que les plantes pérennes utilisent une partie de leurs ressources pour des fonctions de persistance et de survie, nécessaires au maintien du couvert végétal entre deux cycles de croissance. Alors que ce comportement se traduit généralement par un développement plus important de l’appareil végétatif et racinaire, la production de grains est susceptible d’être pénalisée puisqu’elle est liée à l’allocation des ressources assimilées par la plante pour la fonction de reproduction.

Objectifs

Ce projet de thèse vise à analyser le fonctionnement des céréales pérennes pour la double production de grains et de fourrage et la fourniture de services écologiques associés. La sélection de plusieurs cultivars d’intérêt permettra de comparer des dynamiques de croissance et des stratégies d’allocation de ressources différentes. Le test en plein champ des cultivars permettra de juger des conditions de développement et de récolte dans des contextes pédologiques, agronomiques et climatiques différents à travers la mise en place d'un réseau de parcelles d’expérimentations. Nous proposons de rajouter quelques essais analytiques pour étudier l’effet des pratiques de fertilisation azotée, des modes de protection des cultures et des pratiques de fauchage sur la performance de la céréale pérenne. Cette double approche, de réseau de parcelles et d’essais analytiques, a pour objectif d’évaluer l’intérêt des céréales pérennes en termes de productivité et de fourniture de services écologiques à moyen terme (protection du sol, augmentation de la fertilité et maitrise des adventices). La pertinence de l’introduction de céréales pérennes dans les systèmes de culture sera également discutée suivant les systèmes de production visés (agriculture céréalière conventionnelle, agriculture biologique, polyculture élevage) et le devenir des productions (valorisation du grain et du fourrage).

Durée
36 mois
Budget
NC
Financement
NC
Cornell University
ISARA Lyon