RESTORBIOME soutenu par le 24ème Appel à Projets FUI

Microbiote intestinal
Posté le jeu 16/11/2017 - 15:00

Jusqu’à récemment, les études de l’effet des aliments et compléments alimentaires sur le microbiote intestinal (ensemble des microorganismes présents dans l’intestin), se sont concentrées sur des populations microbiennes très spécifiques, établies comme bénéfiques par la littérature. Les dernières avancées scientifiques ont mis en évidence le rôle majeur joué par le microbiote intestinal dans son ensemble et des équilibres entre les différentes populations, aussi appelés homéostasie, sur la santé de l’hôte.

Ces découvertes chamboulent l’approche à adopter pour développer et évaluer l’impact de composés nouvelle génération sur la sur la santé du consommateur, par l’intermédiaire du microbiote intestinal. Pour garantir des effets bénéfiques, il ne s’agit plus de cibler une espèce bactérienne donnée mais plutôt tout un groupe de bactéries ce que l’on peut faire avec des molécules dites prébiotiques.

Le projet RestorBiome, soutenu par le 24ème appel à projets du FUI vise à développer des molécules prébiotiques de nouvelle génération qui auront par conséquent (a) la capacité de développer l’ensemble d’un groupe de microorganismes, (b) pour permettre une meilleure santé de l’hôte. Le projet évaluera l’efficacité et les modes d’action de ces molécules de nouvelle génération dans des situations de déséquilibre du microbiote intestinal (appelées dysbioses intestinales). Enfin, le but ultime du projet sera d’intégrer ces nouveaux prébiotiques dans des matrices alimentaires enrichies (céréales et produits laitiers).

Le projet réunit 5 partenaires (General Mills, Biovitis, Groupe Solactis, INRA et l’Université Clermont Auvergne) pour une durée de trois ans. Il est labellisé par le pôle Vitagora et co-labellisé par Céréales Vallée.